” MON PARCOURS … “

En 2002, une collègue me dit lors d’un déjeuner en tête à tête : « Sébastien, vous devriez essayer la Sophrologie. Moi ça m’a changé la vie ».

Il ne fallait pas m’en dire davantage !

La curiosité attisée, je prenais rendez-vous, quelques jours plus tard, avec un sophrologue parisien.
Et voilà qu’en 2004, je contactais l’Institut de Formation à la Sophrologie pour obtenir renseignements et autres informations pratiques.
Agé alors de 26 ans, je sentais bien qu’il fallait laisser germer cette idée folle : devenir sophrologue. J’ai toujours suivi mon intuition.

Et j’avais forcément plein d’expériences à vivre avant, qu’elles soient personnelles ou professionnelles.
Les années ont passé.

Personnellement, la pratique régulière de la sophrologie au cours de ces années m’a permis de lever un à un les freins qui m’empêchaient d’être moi-même et d’oser passer le cap de la reconversion.

Professionnellement, beaucoup de travail aussi : surtout de plus en plus de collaborateurs à manager et un « kif » de plus en plus évident à accompagner chacun d’eux à innover et à se révéler.

Et puis est arrivé ce moment où il faut lâcher prise et faire confiance à la vie. J’étais prêt à faire le grand saut, celui qui ferait passer mon projet du rêve à la réalité.

 

J’ai donc suivi un cursus à l’institut de Formation à la Sophrologie de Paris.

 

Aujourd’hui sophrologue certifié RNCP, et membre de la Chambre Syndicale de Sophrologie, ma mission est d’accompagner celles et ceux qui veulent apporter un « plus » dans leur quotidien : en les aidant à faire émerger leurs ressources , et à prendre conscience de leur capacité à vaincre leurs peurs.

La réussite de mon accompagnement repose avant tout sur la relation bienveillante qui se crée entre ces personnes et moi : c’est ce qu’on appelle l’alliance thérapeutique. Cette alliance est déterminante.

Comme je l’évoquais un peu plus haut, à chaque moment de vie correspondent des rencontres. 

J’espère être ce thérapeute qui vous correspondra, ici et maintenant. 

Au plaisir de nous rencontrer.

Sébastien.